vendredi 11 novembre 2016

Des MOOCs gratuits sponsorisés par l’Ambassade des Etats-Unis à Kinshasa. Inscrivez-vous maintenant:



Depuis 3 ans maintenant, plus de 300 étudiants et professionnels congolais ont acquis davantage de compétences, appris des matières auxquelles ils ne pouvaient pas accéder par le truchement du système éducatif formel Congolais et ont obtenu des certifications qui leur ont ouvert de nouvelles opportunités professionnelles à travers le programme des cours en ligne gratuits organisé et sponsorisé par l’Ambassade américaine en RDC (Le dispositif MOOC Camp)


Les candidats qui s’inscrivent bénéficient de l'encadrement des anciens boursiers du Département d’Etat, des fonctionnaires américains, des experts de contenu congolais, de nos facilitateurs partenaires et de l’accès aux ressources nécessaires (internet gratuit, espace de rencontres en présentiel) afin de mieux apprendre.
L’appel à candidatures pour notre nouvelle Vague de MOOCS est maintenant lancé!
Les cours sponsorisés sont les suivants :

  1. INTRODUCTION AUX DROITS DE L’HOMME dispensé par l’Université de Genève (Cours en Français);
  2. FUNDRAISING CONCEPTS dispensé par le Département d’Etat américain à travers la plateforme YALI (Cours en Anglais);
  3. NARRATIVES OF NONVIOLENCE IN THE AMERICAN CIVIL RIGHTS MOVEMENT dispensé par Emory University (Cours en Anglais);
  4. ENGLISH FOR BUSINESS AND ENTREPRENEURSHIP dispensé par University of Pennsylvania (Cours en Anglais)

Voulez-vous aussi être du nombre de nos prochains lauréats? Où que vous soyez en RDC veuillez cliquer sur http://www.mooccampdrc.com/register/, sélectionnez le cours de votre choix et débutez votre apprentissage.
N.B : Les inscriptions se font gratuitement mais ne seront ouvertes que jusqu’au 24 Novembre 2016.

mardi 1 novembre 2016

Qu’est-ce qu’un MOOC ?

L'acronyme MOOC « Massive Open Online Course » désigne en français les « Cours en Ligne Ouverts et Massifs » (CLOM). C'est un format d'apprentissage interactif qui permet aux internautes de se former gratuitement en ligne dans une grande variété de domaines : Management, Entreprenariat, Langues, Droit, etc. Impulsés en 2008 par des chercheurs canadiens comme George Siemens et Stephen Downes, les MOOC ont été popularisés en 2011 par des universités américaines telles que Stanford, Havard ou le MIT (Massachusetts Institute of Technology), vulgarisés par la suite en 2012 par des plateformes telles que : Udacity, Coursera, Edx et Khan Academy. Le MOOC représente donc avant tout une alternative gratuite et la possibilité d'apprendre à son propre rythme. C’est-à-dire, un apprentissage hors salle, collaboratif et sans horaire imposé.

Où trouver un MOOC ?

www.fun-mooc.fr (Francophone)


www.digischool.fr/mooc (Francophone)
www.edx.org (Américain)

www.coursera.org (Américain)


http://www.sinod.fr/ (Francophone/Théologie)


Où suivre des MOOC à Kinshasa gratuitement ?
  1. Centre d’information et de documentation (Bibliothèque américaine) : Ambassade des Etats-Unis à Kinshasa. 498, Avenue Colonel Lukusa, Kinshasa/Gombe.
  2. American Corner de l’UPC (Espace américain) : au sein de la l’Université Protestante au Congo – UPC. Croisement des avenues de Libération et du Boulevard Triomphal, Kinshasa/Lingwala.
  3. American Corner Limete (Espace américain) : 3, Avenue St. Christophe, Q/Funa, Kinshasa/Limete. Ref. 1ere rue, entrée Funa, au sein de la Bibliothèque urbaine de Kinshasa.


N.B. Ces sites sont des espaces américains qui donnent aux apprenants l’accès gratuit à l’internet. Des rencontres d’une heure  sont organisées une fois par semaine (chaque jeudi de 16h à 17h). Elles sont sous les responsabilités des facilitateurs, sélectionnés et formés par l’ambassade.  

Pour avoir plus d'informations, veuillez télécharger en pdf: ''Découvrir le Mooc''

mardi 18 octobre 2016

Cérémonie de remise officielle des cerficats Moocs à Kinshasa


Samedi 15 Octobre 2016 à Kinshasa, 106 lauréats ayant suivi avec succès les cours en ligne gratuits (MOOC) sponsorisés par le gouvernement américain à travers le dispositif MOOC Camp de l’ambassade des Etats-Unis ont reçu leurs certificats. Les certificats leur ont été remis par la conseillère à la presse et aux affaires culturelles de l’ambassade américaine à Kinshasa, Madame Yolonda Kerney, accompagnée de Crispin Kayembe, Jean-Félix Mwema et Emery Mundala, respectivement Chef de cabinet du rapporteur de la CENI et expert électoral, Coordinateur national du réseau YALI en RDC et président du conseil national de l’enseignement à distance

Les lauréats ont suivi gratuitement les cours “Understanding Elections and civic responsibily” via la plateforme YALI, “Leaders of learning” offert par la prestigieuse Harvard University ou “Créer et développer une startup technologique” offert par l’école des hautes études commerciales HEC Paris.
Les inscriptions à la prochaine session des cours en ligne gratuits débuteront dans une semaine, restez connectés!
 


jeudi 29 septembre 2016

Des Moocs sur la Théologie et la Religion

1.       Cours : la collection "Théologie"
Date : 03 Octobre 2016
Institution : Collège de Bernardins
Plateforme : www.sinod.fr
2.       Cours : Les sacrements : Le Christ vivant et agissant en son église
Date : 03 Octobre 2016
Institution : Collège de Bernardins
Plateforme : www.sinod.fr
3.       Cours : Jésus, l’incomparable
Date : 06 Mars 2017
Institution : Collège de Bernardins
Plateforme : www.sinod.fr
4.       Cours : Histoire du peuple juif dans l’occident médiéval
Date : 12 septembre 2016
Institution : Université numérique européenne des études juives - UNEEJ
Plateforme : www.uneej.com
5.       Cours : Littérature hébraïque : Période biblique
Date : 14 Novembre 2016
Institution : Université numérique européenne des études juives - UNEEJ
Plateforme : www.uneej.com


vendredi 2 septembre 2016

Des MOOCs au Congo


Internet abolit  les frontières et relie les hommes. Ainsi début juin ai-je été contacté par Gabriel Lomengo Shango, président national du Réseau des Facilitateurs Congolais de MOOC (RFCM) qui à la lecture de ce blog souhaitait témoigner sur l’arrivée des  Massives Open Online Courses  en République Démocratique du Congo (RDC). Par son canal, j’ai fait connaissance de Pascal Tshimanga, initiateur du Programme MOOC Camp auprès de l’ambassade américaine en RDC. L’occasion de voir comment les MOOCs s’acclimatent à l’Afrique francophone.

Comment les MOOCs sont-ils arrivés en RDC ?
Tout a commencé en novembre 2013 quand l’ambassade des Etats-Unis en RDC a décidé à l’occasion de la Semaine Internationale de L’Education de mettre en place « Le programme MOOC Camp ». L’idée était  de proposer des MOOCs aux congolais en formation continue dans le but de pallier l’inadéquation persistante entre les formations et les besoins du marché du travail. Ce programme toujours en cours, se réalise dans les espaces américains existants dans toutes les provinces de la République Démocratique du Congo. Pour son déploiement l’ambassade américaine collabore avec d’autres institutions privées et publiques. Une fois la sélection des MOOCs effectuée, les annonces sont lancées en ligne sur la page officielle Facebook de l’ambassade avec le lien de formulaire en ligne pour l’inscription. Les intéressés s’inscrivent en choisissant les MOOCs proposés ainsi que leur site physique de regroupement. Ces sites sont équipés d’ordinateurs avec une  connexion internet et des “facilitateurs” formés au préalable accompagnent les apprenants tout au long du MOOC. Nous appelons ces rencontres des « regroupements en présentiel » ou « meetup ». A la fin de ces MOOCS, les apprenants ayant réussi envoient leurs certificats à l’ambassade via leur facilitateur. L’ambassade organise ensuite une cérémonie officielle de remise de certificats. Le soutien du programme comprend aussi la rencontre des experts locaux que l’ambassade mobilise pour enrichir les parcours d’apprentissage des “MOOCeurs”, l’organisation des sessions d’information, les opportunités d’études aux États-Unis à travers le centre-conseil EducationUSA et des opportunités de micro-financement.

Quels ont été les MOOCs jusqu’ici proposés ?
Les MOOCs sont sélectionnés sur les plateformes internationales existantes (Coursera, EdX, Fun, Udacity, etc).
En 2013 :
En 2015 se sont ajoutés au programme les MOOCs suivants:   
En 2016 le programme a pris encore plus d’ampleur avec l’ajout des MOOCs  :
 Comment fonctionnent les centres de regroupement ?
Il y a 16 centres sur la ville de Kinshasa et 11 en Province dont 2 à Bunia  et 2 autres à  Lubumbashi. Ces centres comprennent les espaces américains et des espaces mis à disposition par de nombreuses organisations partenaires (des écoles, des églises, des associations d’anciens boursiers, des universités, des start-ups, des ONGs locales, etc). Ils fonctionnent avec un scénario hybride (blended learning), couplant l’expérience d’une formation à distance avec des rencontres hebdomadaires dans un site physique.
Les apprenants, en s’inscrivant au programme, choisissent leur centre pour être accompagnés en présentiel. Au moins deux facilitateurs locaux sont assignés à chaque site de regroupement. Ces facilitateurs sont des volontaires qui peuvent être d’anciens boursiers du gouvernement américain, des experts locaux ou des chefs d’entreprise.
Ces centres donnent aux apprenants l’accès gratuit aux bâtiments, aux salles et aux ordinateurs connectés à l’internet. Pour suivre les MOOCs, les apprenants peuvent aussi télécharger gratuitement toutes les ressources nécessaires proposées par l’ambassade. Toutefois, en raison des débits généralement faibles, le support technique de l’ambassade américaine consiste à aider à télécharger les ressources, les graver sur des CDs/DVDs, et les distribuer aux apprenants à l’occasion des regroupements hebdomadaires. A ce support technique est associée une forte motivation à participer aux regroupements.
Des rencontres d’une heure  sont organisées une fois par semaine (souvent chaque jeudi de 16h à 17h). Elles sont sous les responsabilités des facilitateurs volontaires, sélectionnés et formés par l’ambassade.  La durée de cette facilitation dépend de l’échéance de chaque MOOC offert par les différentes plateformes. Comme mentionné précédemment, l’ambassade américaine, en collaboration avec le ministère de l’enseignement supérieur et universitaire, organise la “collation des grades”. Les lauréats reçoivent leur certificat des mains des responsables de l’ambassade et du gouvernement de la République Démocratique du Congo.

Quel est le rôle exact des facilitateurs ?
Ils jouent plusieurs rôles. L’un des plus exaltants est l’accueil des apprenants dans les sites de regroupement choisis, en faisant une première bonne impression.
Ils ont la charge d’accompagner et de suivre les apprenants.
Ils planifient et organisent les rencontres/regroupements hebdomadaires, animent les discussions et facilitent les échanges entre les apprenants. Ils font aussi le support technique de premier niveau en “dépannant” des apprenants qui ont des problèmes techniques (exemple: difficulté d’accès à la plateforme de formation, perte de mot de passe, utiliser le forum de discussion, poster son devoir, etc.). L’une des activités, en parlant du support technique, est l’organisation d’une session de prise en main de la plateforme de formation, ce qui est très important au lancement d’un MOOC.
Ils collaborent avec l’ambassade américaine pour inviter un expert local qui vienne discuter avec les apprenants des questions pointues en rapport avec un sujet spécifique. Cet enrichissement d’apprentissage est très apprécié apprenants qui y trouvent un bon moyen de “localiser” un contenu de portée internationale.
Ils participent enfin à une conférence téléphone hebdomadaire organisée par l’ambassade. Il n’y a pas mieux qu’une telle conférence pour mutualiser les  retours d’expériences des facilitateurs des différents sites de regroupement et ainsi faire avancer une véritable communauté de pratiques (CoP).

En dehors de l’action de l’ambassade américaine, Y a-t-il d’autres initiatives dans le pays ?
L’Agence Universitaire de la Francophonie est un acteur important dans le paysage du numérique éducatif en RDC. Son réseau de campus numériques francophones sont des véritables points d’appui pour les apprenants qui suivent les MOOCs.
Très récemment, elle a collaboré avec le ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) et le Service de la Coopération et d’Action Culturelle de l’ambassade de France en RDC , pour organiser  un séminaire sur le sujet. A la suite de ce séminaire, l’ambassade de France en RDC a lancé le programme “Koombook”, du Swahili “Kumbuka” (ce qui signifie “se souvenir”). Il s’agit d’un programme de MOOCs disponibles sur un nanoserveur.
Le gouvernement congolais a déjà émis de nombreux signaux positifs en lien avec le numérique éducatif, inscrivant l’enseignement à distance comme un option fondamentale de l’enseignement national (Loi-cadre de l’Enseignement National, Février 2014).
De nombreux jeunes sont porteurs d’idées innovantes et la production de MOOCs congolais ne tardera pas. Pascal Tshimanga et Honoré Nzambu reviennent du Congrès MoodleMoot en Sierre, Suisse, où ils ont donné une keynote sur “Moodle: un outil au service de la modernisations des systèmes éducatifs en Afrique francophone”. Ils prévoient de capitaliser sur les acquis de cette conférence, et du réseau d’autres experts, pour utiliser la plateforme Moodle dans la production de MOOCs.

Et vous même Gabriel quel rôle souhaitez-vous jouer dans le développement des MOOCs  en RDC ?
Les MOOCs sont une ressource formidable. Beaucoup de mes compatriotes ne s’en sont pas encore rendus compte ! Les MOOCs seraient une réponse au problème de la qualité faible des enseignements sous nos latitudes. Nos universités devraient intégrer les MOOCs dans leurs programmes d’enseignement. Mon rôle, dans ce contexte, est de faire la “promotion” des MOOCs, en animant des conférences, des sessions d’information, en associant des experts de premier ordre comme Honoré et Pascal.
La facilitation d’apprentissage est reconnue comme un facteur très déterminant dans la rétention et l’achèvement des parcours. Ainsi, le taux d’achèvement pour tous les MOOCs facilités par nos soins est en moyenne de 75%. Très récemment, j’ai mobilisé l’ensemble des facilitateurs locaux autour de l’idée de la création d’une Association des facilitateurs de MOOCs. C’est un chantier qui, peu à peu, prend forme, avec déjà un projet de Statuts élaboré.
Je vais continuer à affûter des opportunités pour faire profiter les MOOCs à tous.



vendredi 8 juillet 2016

Des cours en ligne, gratuits et ouverts à tous : Mooc ou Clom

1.    Créer et développer une Startup technologique
Institution : École polytechnique & HEC Paris
Date : 03 Octobre 2016
Plateforme : www.coursera.org
2.    Cours : Gestion de projet
Institution : Central Lille
Date : 26 Septembre 2016
Plateforme : Unow
3.    Cours : Innovation et société
Institution : Université Grenoble Alpes
Date : 03 Octobre 2016
Plateforme : www.fun-mooc.fr
4.    Cours : Décision, Complexité, Risques
Institution : Collège des Hautes études de Lyon
Date : 04 Octobre 2016
Plateforme : www.fun-mooc.fr
5.    Cours : Innovation et société
Institution : Université Grenoble Alpes
Date : 03 Octobre 2016
Plateforme : www.fun-mooc.fr
6.    Cours : Entrepreneuriat et Croissance Attitude
Institution : Université de Montpellier
Date : 10 Octobre 2016
Plateforme :www.fun-mooc.fr
7.    Cours : Management de la force de vente
Institution : Université de Montpellier
Date : 22 Septembre 2016
Plateforme : www.fun-mooc.fr
8.    Cours : Défis énergétiques et risques sanitaires dans les transports
Institution : Le CNAM
Date : 10 Octobre 2016
Plateforme : www.fun-mooc.fr
9.    Cours : Introduction à la statistique avec R
Institution : Université Paris Sud
Date : 12 Septembre 2016
Plateforme : www.fun-mooc.fr
10. Cours : Introduction aux technologies des médias interactifs numériques
Institution : Le Cnam
Date : 03 Octobre 2016
Plateforme : www.fun-mooc.fr
11. Cours : Economie circulaire et innovation
Institution : Université Virtuelle, environnement et développement durable
Date : 17 Octobre 2016
Plateforme : www.fun-mooc.fr
12.  Cours : Environnement et développement durable
Institution : Université Virtuelle, environnement et développement durable
Date : 19 Septembre 2016
Plateforme : Plateforme :www.fun-mooc.fr
13. Cours : Principes des réseaux de données
Institution : Institut Mines Telecom
Date : 08 Septembre 2016
Plateforme : www.fun-mooc.fr
14. Cours : Comprendre l’économie collaborative
Institution : Institut Mines Telecom
Date : 20 Septembre 2016
Plateforme : www.fun-mooc.fr
15.  Former et développer les compétences
Institution : Université Caen Normandie
Date : 04 Octobre 2016
Plateforme : www.fun-mooc.fr
16. Cours : Problèmes Energétiques Globaux
Institution : Mines Paris Tech
Date : 12 Septembre 2016
Plateforme : www.fun-mooc.fr

Pour avoir plus d’informations sur d’autres cours :

mardi 17 mai 2016

10 conseils pour réussir un MOOC



  1. Faire le bon choix. L’offre commence à être large : il y a maintenant matière à trouver un cours susceptible de satisfaire votre curiosité. Sinon, soyez patient ou bien cherchez autre chose qu’un MOOC : vidéos de cours ou de conférences, tutoriels thématiques, etc.
  2. Ne pas sous-estimer le temps nécessaire. Les MOOCs ne demandent pas tous le même investissement horaire. Généralement, une estimation est proposée dans la description. C’est souvent un minimum…
  3. Des vidéos, mais pas seulement. N’oubliez pas qu’il y aussi des documents à étudier, des liens à explorer, parfois des copies à corriger… 
  4. Un minimum de concentration. L’idéal, c’est de se ménager des moments calmes pour suivre un MOOC. Comme pour réviser un examen.  
  5. Prendre des notes. Rien de tel qu’une prise de notes manuscrite pour bien mémoriser. Ce support écrit vous sera également utile pour les quiz.  
  6. Garder des archives. En complément de vos notes, vous pouvez aussi archiver les vidéos de cours en les téléchargeant dans votre ordinateur. C’est généralement proposé. Ainsi, la qualité de visionnage sera optimale.  
  7. Profiter des forums. La plupart des MOOCs ont prévu des forums pour échanger entre tous les participants. C’est un bon moyen d’approfondir certains points du cours.  
  8. Ne pas rater les profs. Souvent, des temps d’échanges avec les enseignants sont prévus au cours d’un MOOC, avec des vidéo-conférences en direct. Elles sont généralement accessibles en rediffusion ensuite.  
  9. Ne pas baisser les bras. Suivre un cours pendant plusieurs semaines, cela demande des efforts et du temps. Le découragement est naturel. Mais il est généralement passager quand la qualité des cours est au rendez-vous…  
  10. Viser la certification. Le certificat délivré à la fin d’un MOOC n’est pas un diplôme. Mais même s’il est symbolique, c’est un bon objectif à se fixer. Une source de motivation supplémentaire!

Où trouver un MOOC ?  

  1. www.fun-mooc.fr
  2. www.coursera.org 
  3. www.edx.org  
  4. https://fr.alison.com/
  5. www.mooc-francophone.com