lundi 8 juin 2015

Le rôle de MOOC dans l’innovation éducative

Le MOOC  a un grand impact sur les conceptions et les pratiques dans l’ensemble du système éducatif, au regard de questions aussi cruciales que celles touchant à la manière dont les étudiants apprennent, à la manière dont ils peuvent être au mieux formés et à la manière dont les ressources éducatives pourraient être plus efficacement organisées pour dispenser l’enseignement requis. Le MOOC est étroitement lié à l’innovation en matière de technologies d’information et de communication, à l’identification des nouveaux besoins pédagogiques et des nouvelles idées sur la manière dont les informations peuvent être consultées et utilisées dans la société de l’information. Le MOOC a en particulier la capacité de renforcer une approche de l’éducation plus axée sur l’étudiant et plus tournée vers le consommateur, aboutissant par là même à une relation plus approfondie entre les établissements d’enseignement d’une part et les organisations communautaires, le monde des affaires et de l’industrie de l’autre.

L’innovation qui touche à la manière dont les ressources sont organisées est essentielle, et le MOOC a montré combien le rapport entre le travail (c’est-à-dire l’enseignant) et le capital (c’est-à-dire la technologie) peut être amélioré pour se solder par une plus grande productivité. Contrairement au MOOC, les écoles et les universités de type classique restent organisées sur le principe que l’enseignement dépend d’une seule personne informée, transmettant des informations oralement à un petit groupe d’auditeurs dans une classe. Une multitude de personnes isolées sont chargées de l’organisation et du contrôle des informations, conçoivent leurs cours, assurent le processus éducatif, font office d’examinateurs, de motivateurs, de conseillers et d’évaluateurs pour une poignée d’apprenants. L’enseignement, autrement dit, reste organisé d’une manière artisanale et non comme un système. Avec le MOOC, il y a une plus grande spécialisation du travail et de l’investissement financier pour remplacer certaines activités humaines. C’est cette forme différente de structure qui rend la technologie efficace et aboutit à une réduction des coûts comme à un développement de l’accès.

Les professeurs d’un étudiant n’ont plus besoin d’être obligés de se réunir dans un seul endroit, pas plus que les étudiants d’un professeur n’auront à en faire de même. Où qu’ils soient, les étudiants pourront apprendre à partir des ressources pédagogiques, où qu’elles se trouvent. Aucun étudiant n’aura besoin de suivre les instructions d’un même professeur en particulier plutôt qu’un autre ; les étudiants pourront avoir accès aux enseignants de n’importe quel État ou pays à n’importe quel moment et quel que soit le cas de figure ; ils pourront avoir accès aux ressources d’information de n’importe quel État ou pays, à n’importe quel moment et quel que soit le cas de figure. Les étudiants - apprenants pourront également avoir un accès universel à l’aide et aux conseils.

Le MOOC est en ébullition et se développe avec une très grande rapidité. Cette montée en puissance amène bien des questions et des débats dans le monde de l’éducation. Avec ses forces et ses faiblesses, le MOOC est toutefois une réalité avec laquelle nous devons composer. Il faut maintenant s’assurer que son intégration dans les universités se fasse avant tout en considérant la qualité de l’enseignement et le rôle de l’université dans la société.

Il est évident que c’est en dialoguant que l’évolution de ce type d’enseignement se fera à l’avantage de la communauté étudiante. Pour cette raison, il serait assurément primordial que les différents acteurs du milieu universitaire se concertent sur l’enseignement en ligne. À cet effet, les étudiants devraient avoir une place importante dans les discussions, étant les principaux intéressés de cette révolution.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire